Publié le

Nike Store Online Factory Shop

Gage à la paix. Ce processus, en revanche, emporte l’adhésion d’une majorité des factions nationalistes (Libération d’hier). Jeudi, quatre d’entre elles, le FLNC Canal historique, le FLNC du 5 mai 1996, Fronte Ribellu et le tout jeune Clandestinu, responsables des deux derniers violents attentats de fin novembre à Ajaccio, ont annoncé qu’elles fusionnaient pour recréer un unique FNLC, et surtout qu’elles décrétaient un cessez le feu sans aucune condition ni de temps, ni de lieux, afin, expliquent elles dans un communiqué intitulé L’union des combattants, de donner un gage à la paix.

Après l’annonce de la collaboration de Puma avec Solange pour une réédition des Puma Disc, c’est Riccardo Tisci qui s’invite chez Nike. Le couturier de la maison Givenchy ayant le chic pour mixer luxe et sportswear (voir le sweat Bambi de la collection prêt à porter automne hiver 2013 2014), on ne s’étonne donc pas que le directeur de Nike Global Footwear, Ian Ginoza, s’offre le génie du couturier italien pour une collection sport. Ian Ginoza se dit d’ailleurs charmépar sa vision.

Son adoption, au lendemain de la guerre du Golfe, a marqué la rupture avec l’armée de la guerre froide et son treillis monocolore dit vert Otan. Et son arrivée dans les corps de troupes a également correspondu à la fin du service militaire et à la professionnalisation de l’armée (1996). Cela tombait bien : le bariolé renvoie traditionnellement à l’image de troupes d’élite, comme les paras durant la guerre d’Algéire..

En France, où l’Urssaf poursuit Uber en appel afin d’obtenir le paiement de 5millions d’euros d’arriérés de cotisations en vertu du salariat déguisé auquel se livrerait l’application avec ses chauffeurs (l’organisme a perdu en première instance), l’entreprise vient de faire un geste. Elle a mis en place fin octobre une assistance gratuite opérée par Axa afin de couvrir ses chauffeurs en cas de d’accident et pour leurs frais de santé. Et ce, quels que soient leurs revenus générés par l’application.

Une zemmourerie de plus ? Une prophétie pour lecteurs de Valeurs actuelles ? Une méditation décliniste annonçant notre submersion par l’Etranger, américain cette fois, plutôt que musulman ? Non. Mieux que cela, à cause du style Debray, toujours gorgé d’aphorismes scintillants, de raccourcis fiévreux, et, chose inattendue chez cet Alceste qui cultive le désenchantement lucide, grâce à son humour. Tout arrive Debray se travestit en Hibernatus effaré qui revient cinquante après au Quartier latin de sa jeunesse.

Laisser un commentaire