Comment courir sans être essoufflé ?

17 décembre 2022

Ressentir un léger manque d'oxygène et un essoufflement pendant une activité physique est normal, surtout si vous pratiquez un sport aussi épuisant comme la course à pied. Lorsque l'intensité est plus élevée, la respiration est plus rapide, ce qui est essentiel pour que le corps reçoive davantage d'oxygène et pour réduire le taux de dioxyde de carbone durant l'exercice. Vous trouverez ici les stratégies les plus efficaces pour améliorer vos entraînements de running et prévenir l'essoufflement.

Échauffez-vous correctement

Un manque d'oxygène se produit souvent, particulièrement si la cadence de votre course est rapide ou si vous exposez votre corps à des séances de course et d'entrainement intense. Pour satisfaire votre curiosité, : consultez ce https://www.escostandre.fr/. Toutefois, la préparation du corps à l'effort à venir permet à la fois de se protéger des blessures, mais également de renforcer le rythme respiratoire et de limiter le manque de souffle. Voilà pourquoi il est important que vous n'oubliiez pas la phase d'échauffement.

A lire en complément : Où faire une croisière d'enterrement de vie de jeune fille ?

Pour augmenter progressivement la vitesse, il est conseillé, avant de commencer à courir, d'aller plus lentement, de faire un jogging ou de marcher d'un bon pas pendant au moins 20 à 30 minutes.

Adaptez sa vitesse de course

Il arrive que le manque de souffle lors de la course soit un signe de votre corps qui indique son incapacité à maintenir le rythme élevé actuel. Si vous ressentez un essoufflement durant une séance d'exercice, il vaut mieux s'arrêter et marcher durant quelques minutes ou réduire l'intensité de la course en attendant que votre souffle revienne à la normale. Le risque d'essoufflement est d'autant plus grand que l'intensité de l'entraînement est élevée.

Avez-vous vu cela : Où sortir à Paris pour les périodes de vacance ?

Consulter un médecin

Si malgré ces modifications de votre programme de course, le manque de souffle persiste, se manifeste subitement ou se poursuit malgré le ralentissement de la course, il peut s'agir d'un signe plus grave. Il est alors conseillé de faire appel à un médecin pour déterminer la cause du phénomène et vous diriger vers des mesures diagnostiques et chirurgicales spécifiques.